Annales Mathematiques Africaines


Aller au contenu

abstract_art7

Contenu

Problème initial et aux limites avec une condition non locale pour une équation pseudoparabolique de transfert d’humidité de troisième ordre



N’gniamessan GBENOUGA
06BP : 62337 Lomé Togo


Aboudou-Fataou MOROU, Mawussi TODJRO and Kokou TCHARIE
BP : 1515 Lomé Togo


Mathematics Subject Classification: (2010) 35K70, 35A35, 34A12
Key words: pseudoparabolic equations, a priori energetic inequality, continuous dependence

Résumé:


 Dans un rectangle O = (0,l) × (0,T), considérons l'équation :

               (        2 )      (        )
L ?v = ?v- ? ?-- b(x,t) ?-v- - -?- a(x,t)?v- = f1(x,t)  (1.1)
       ?t    ?x       ?x?t    ?x        ?x

avec la condition initiale

Lv = v(x,t)|t=0 = f1(x), x ? (0,l),      (1.2)

la condition de Dirichlet ou de Neumann au point x = 0

                     ?v
v(x,t)|x=0 = h(t),  ou  --(x,t)|x=0 = g(t),t ? [0;T] (1.3)
                     ?x

et la condition intégrale

? l
  v(x,t)dx = µ(t), 0 = a < l, t ? [0,T]      (1.4)
 a

λ est un paramètre réel positif et a(x,t), b(x,t), f1(x,t), f1(x), µ(t), h(t) et g(t) sont des fonctions connues qui vérifient des conditions bien définies.

On établit l'inégalité énergétique a priori qui garantit l'unicité de la solution et on montre la dépendance continue de la solution du paramètreλ.

Accueil | Comité de Rédaction | A propos du journal | Abonnement | Contenu | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu